Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / David Lynch/ TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH ME
  • Vendredi 6 Octobre à 19h00
  • Jeudi 12 Octobre à 20h15
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH ME

2H15, ÉTATS-UNIS, FRANCE, 1992

AVEC SHERYL LEE, KYLE MACLACHLAN, RAY WISE

VERSION RESTAURÉE

Des indices et des événements étranges entourent l’enquête sur le meurtre brutal de Teresa Banks. Un an plus tard, dans la ville apparemment tranquille de Twin Peaks, nous assistons aux sept derniers jours pleins de mystères et d’angoisse de la vie de la très belle Laura Palmer.

Twin Peaks n’est pas une série, ce n’est pas un film, c’est une manière d’être. En 1992, alors que la série s’arrête de façon traumatique pour les spectateurs comme pour les producteurs, David Lynch ne s’avoue pas vaincu et tente le tout pour le tout. Fire Walk With Me est à la fois une exploration de ce dont la série n’était que le miroir (les derniers jours de Laura Palmer) et un miroir de ce que la série comptait explorer : la relation entre le spectateur et l’autre monde, la métamorphose du spectateur en « initié », capable de traverser une forêt de symboles où les couleurs, les formes et les sons se répondent. Lynch montre des séquences dont il n’a pas nécessairement les clés mais qui se situent à la fois dans ce monde et à la frontière de l’autre. Le film a été massacré à sa sortie par une critique indigente, qui ne voyait ni ce que le film ne voulait pas faire (en gros, une redite de la série) ni ce qu’il voulait faire : une expérience initiatique où le spectateur serait métamorphosé, transformé en un être supérieur, capable d’affronter l’ouverture de la Black Lodge et l’enténèbrement du monde. Vingt-sept ans plus tard, la série va miraculeusement revenir et il faut revoir Twin Peaks : Fire Walk With Me pour nous préparer.
Pacôme Thiellement