Les deux scènes

Les deux scènes
Cinema / Carte blanche à Bien Urbain

DU 15 AU 16 JUIN

Carte blanche à Bien Urbain

Art dans (et avec) l'espace public
8e édition, du 8 juin au 8 juillet 2018

L’hommage à Bilal Berreni (Zoo Project) et la présence de Brad Downey en tant qu’artiste invité de la 8e édition de Bien Urbain donnent l’occasion de se pencher sur un caractère essentiel de l’art urbain d’aujourd’hui : l’indépendance. Ce concept aux frontières floues et personnelles, souvent porteur de contradictions, est néanmoins un curseur important pour ce mouvement artistique héritier de l’illégalité du graffiti mais aussi d’influences extrêmement variées, comme le montre Public Discourse depuis New York.

C’est assez bien d’être fou parle également d’obstination, d’utopie, où l’expérience artistique est mêlée à la vie, au voyage (du Jura à la Russie) et doit être vécue sans compromis. En Italie, l’indépendance du FAME festival était une contrainte mais aussi un choix politique. Ces trois films montrent à leur manière à quel point la fougue qui induit l’indépendance permet de créer des œuvres non conformistes, irrévérencieuses et bienvenues.
David Demougeot, association Juste Ici